Canon EOS R

Boitier Canon EOS R Test, Avis et meilleur prix conseillé à l’achat
5 (100%) 1 vote
L’ère des viseurs électroniques arrive : la firme japonaise a dévoilé il y a quelques semaines son nouvel appareil, le CANON EOS R. Le format hybride prend de plus en plus de place sur le marché, le meilleur prix l’emportant à tout les coups. C’est alors que SONY se mit à tester une proposition d’hybrides, mais en format 24x36 (full trame). Cette initiative attira un nouveau public, plus pro. De l’avis de tous, cette nouvelle proposition rassemblait un nombre d’avantages considérables. C’est dans cette configuration de CANON décide de présenter son nouveau modèle FULL TRAME et hybride : le CANON EOS R.

Il a été présenté comme le produit le plus personnifiable de chez CANON. Objectifs interchangeables, on a en plus l’apparition d’une nouvelle monture appelé “monture RF”, nous y reviendrons plus tard. Avec 30,3 millions de pixel, il propose une qualité équivalente à celle du Canon 5D Mark IV.  Il est de plus doté d’un autofocus CMOS Dual Pixel, qui s’appuie sur 5655 points actifs, permettant une mise au point sans compromis grâce à un impressionnant système de détection de phase.Son processeur DIGIC 8 accompagne le tout d’une main de maître (d’après les premiers tests). Comme vu plus haut, cet appareil est constitué d’un viseur électronique Oled de 0,5″ et 3,69 Mpts, avec un grossissement qui atteint 0,76x.

Pour le reste :

  • vidéo : 4K à 30p / Full HD en 60p
  • écran orientable
  • connexion Wi-Fi, bluetooth
  • Port USB 3.1

C’est parti pour le Test, qui se concentra comme toujours sur les caractéristiques techniques, sur la qualité optique et sur le mode vidéo!

Caractéristiques techniques : Mon avis

Aspect

Niveau gabarit, le CANON EOS R est dans la norme de ce qui se fait en hybride :

  • longueur : 13,6 cm
  • largeur : 8,4 cm
  • hauteur : 9,8 cm
  • Poids: 580 g

Pour draguer les utilisateurs de reflex, CANON a équipé son boitier d’une poignée marquée afin de faciliter la prise en main de l’appareil. Bien que étonnant à première vue, cet ajout s’avère être un bon plus au niveau de l’utilisation (en comparaison, la prise en main est moins large sur les Hybrides de chez SONY). Au delà de ça, on peut apprécier la précision qu’a mis le constructeur à “protéger” sa création. En effet, le CANON EOS R est équipé d’un rideau d’obturation, qui s’active lorsque l’appareil est mis hors tension. Ainsi, le changement d’objectif se fait plus en “douceur”, en empêchant notamment la poussière de se glisser à l’intérieur. Un bon point donc! Comme dans l’introduction, cet hybride a été vendu comme hautement personnifiable. Fabriqué en alliage de magnésium et en polycarbonate, la vibre de verre ajouté permet de protéger encore plus l’appareil de cette fameuse poussière que nous détestons tous!

Prise en main

La personnification donc. On a décidé de vous dresser les modifications sous forme de points afin de ne pas vous permettre dans un long texte :

  • Placé sur l’épaule gauche, le sélecteur de mise sous tension prend la forme d’une molette.
  • La molette qui entoure le bouton mode sert à gérer l’exposition. (trop sensible à mon avis)
  • Toujours présent, la molette de réglage sous l’index permet la gestion de l’ouverture ou de la vitesse selon votre sélection.
  • L’accès des modes de prises de vues se fait par la touche mode, puis ces derniers s’affiche sur l’écran LCD (deçu, j’étais habitué à la fameuse molette CANON)
  • Ajout d’une barre tactile M-Fn, agréable à utiliser. On peut ainsi lui attribuer des raccourcis comme l’ISO, l’autofocus ou encore la balance des blancs.
  • Nouvelle bague de réglages des objectifs à configurer via le menu.
  • choix du collimateur autofocus via un bouton construit à cet effet (gérable grâce à l’écran tactile ou le joystick)

En soit, CANON n’a pas menti pour ce qui est de la personnification de l’objectif. Cela dit, rien de révolutionnaire, les points positifs étant contrebalancés par les points négatifs (la molette pour l’exposition est vraiment trop sensible!). 

Google Chromecast 2 avis

Caractéristique de l’optique : Le Test

L’autofocus

C’était l’un des points qui m’intéressait le plus. Avant même de tester le CANON EOS R, on m’avait parlé de la réactivité et de la qualité de son autofocus. Comme vu plus haut, l’ergonomie de l’appareil permet une grande réactivité vis à vis de l’AF. Le constructeur utilise de plus la technologie DUAL PIXEL AF (88% à l’horizontal et 100% à la verticale). Utilisé avec un objectif 24-105 mm, j’ai vraiment été satisfait du résultat. La réactivité est au rendez vous, mais pas que. Sa réaction est bonne également en basse lumière, ce qui n’est pas si évident pour ses concurrents.

Il y a cependant un mauvais point : le mode rafale. Si on peut atteindre les 8i/s comme indiqué sur le papier, c’est sous certaines conditions. Il faut notamment rester en one shot car lorsqu’on active le mode AF servo, elle baisse à 4 i/s. Il y aussi le problème du bruit, assez génant puisque le mode rafale ne peut pas se faire sans bruit lorsqu’on a une obturation électronique.

Mais excepté cela, je reste très satisfait de l’autofocus de cet hybride signé CANON. Pour louer l’appareil, c’est ici

L’ISO

nous l’avons indiqué plus haut, le CANON EOS R est équipé d’un capteur 24x36 et du processeur Digic 8. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette association détonne! En effet, la qualité d’image est excellente en basse sensibilité. Pour information, la plage de sensibilité va de 100 à 40 000 ISO. Ainsi, la qualité d’image reste impressionnante, et ce n’est qu’à partir de 3200 ISO que l’on peut observer une baisse voyante au niveau de la qualité d’image. Comme ses concurrents chez Sony, l’image se dégrade vraiment nettement à partir de 12 500 ISO environ. Cet appareil répond donc aux attentes en se mettant au moins à la hauteur de ses concurrents pour ce qui est de l’image. 

Pour rappel, faites bien attention de ne pas modifier l’ISO par erreur à cause de la haute sensibilité de la molette associée. 

L’exposition

Place à l’exposition! Là encore, les résultat sont franchement satisfaisants. Vraiment rien à dire dessus. il est tout de même important de noter qu’il est préférable d’utiliser le mode AUTO Priorité blanc lorsque que l’on utilise des éclairages artificielles pour contrer une lumière basse. En effet, le CANON EOS R rendra sinon une image avec une dominance magenta assez forte. 

Pour rappel, l’exposition se compose via trois facteurs :

  • La sensibilité ISO : cela correspond à la sensibilité du capteur à la lumière 
  • L’ouverture du diaphragme : il correspond à l’ouverture au déclenchement
  • la vitesse d’obturation : c’est le temps d’ouverture du diaphragme au déclenchement 

 

Conseil vidéo

Là où la gamme EOS avait frappé fort avec son Mark II qui proposait une qualité vidéo impressionnante, cet hybride CANON marque le pas. Il est vrai que cet appareil filme en 4K. Mais ce mode est quasi ruiné par le fait qu’il opère un recadrage important. Autant dire que si vous souhaitiez filmer en grand angle un plan large d’un magnifique paysage, il vaut mieux oublier! Il a aussi un véritable manque d’assistance, notamment au niveau des zébras d’exposition. 

Nous pouvons quand même admettre qu’il a un point positif, c’est l’autofocus. Peu importe le mouvement de caméra : que ce soit un plan fixe où le personnage bouge; ou alors un travelling où l’on doit suivre le sujet. la reconnaissance visage est vraiment performante et permet d’éviter le flou lorsque le personnage visé se déplace. 

Au final, nous ne pouvons pas conseiller cet appareil si vous souhaitez l’utiliser pour de la vidéo. La qualité de l’autofocus ne permet pas de cacher les énormes problèmes de recadrage que présente cet hybride. Investir dans ce produit pour de la vidéo reviendrait à sacrifier bon nombre de plans.

Conclusion : L’avis du Testeur

Après un test terrain précis, nous pouvons facilement admettre que le CANON EOS R relève ce nouveau défi des hybrides FULL TRAME, et ce place au niveau de ses concurrents.

La fabrication est de qualité et l’ergonomie est interessante. La promesse du constructeur au niveau de la personnalisation est respecté. Et même si certains réglages restent frustrants, nous ne pouvons que saluer l’effort de nouveauté apporté par CANON. Sa qualité d’image est très bonne, mais l’autofocus reste la vraie valeur ajoutée de cette appareil.

On pourra tout de même regretter le mode vidéo, qui donne l’impression d’avoir été bâclé, ainsi que la faible performance du mode rafale, qui stagne à 5 i/s avec suivi du sujet. 

Le CANON EOS R ne marquera pas l’histoire, mais relève le défi de SONY en proposant un hybride format 24x36 de qualité. 

Disponible à la location

Canon EOS R

Disponible à l’achat sur Amazon

Canon EOS R
  • Produit 70% 70%
  • Performance 70% 70%
  • Qualité 80% 80%
  • Prix 90% 90%